• T1/1 CHAPITRE 1 : LES HOMMES DANS LA PRÉHISTOIRE

     

     

     

    Question : quelles évolutions le mode de vie des hommes a-t-il connu au cours de la Préhistoire ?

     

    I. L’apparition de l’humanité sur Terre : le Paléolithique

     

    A. Comment les premiers êtres humains ont-ils peuplé le monde ?  (Quand ? Où ?) 

     

    On sait aujourd’hui de nos origines qu’il y avait plusieurs espèces d’êtres humains  La première espèce humaine, datée d’il y a 2,4 millions d’années est appelée «  homo habilis » , « l’homme habile » car elle fabrique les premiers outils en pierre. Avec eux apparaît la Préhistoire (p. 28,  période très longue.

     

     Mais l’homme d’aujourd’hui, «  homo sapiens » n’apparaît que plusieurs millions d’années après les hominidés il y a 200 000 ans. ( fabrication d’outils, un cerveau au volume plus important)

     

     

    -espèce : groupe composé d’être vivants pouvant se reproduire ensemble 

     

    -hominidés : groupe de primates, mammifères, auquel appartient l’homme pouvant se tenir debout sur deux jambes de la famille des grands singes.

     

    Exercice 3 p.33

     

    Les premiers Hommes sont apparus il y a environ 2,4 millions d’années.

     

    Ils se différencient des préhumains parce-qu’ils marchent sur deux pieds, ont les mains au pouce opposé aux doigts, un langage.           

     

    Grâce aux archéologues, on sait aujourd’hui de nos origines que :

     

    -nos ancêtres sont en apparus en Afrique de l’Est  que l’on appelle le « berceau de l’humanité »

     

    -puis que la Terre toute entière  s’est peuplée par des migrations il y a 150 000 ans. Poussé par des changements climatiques, l’’ »homo erectus » migre d’Afrique vers l’Europe et l’Asie. Mais c’est La dernière espèce humaine homo sapiens qui  peuple véritablement  la Terre entière de -200 000 à - 15 000.

                                                                                       

           B. Comment les vivaient-ils au Paléolithique ?

     

                  1. des chasseurs-cueilleurs nomades

    A partir des traces retrouvées comme à Pincevent au sud de Paris, on sait que les hommes du Paléolithique mènent une vie nomade dans des habitats temporaires sous des tentes .Ils changent de lieu de vie dès que les ressources de la nature diminuent. Ils pratiquent la chasse, la pêche et la cueillette. Ils vivent en groupe. La maîtrise du feu il y a 400 000 ans leur permet de survivre dans tous les milieux. Progressivement ils perfectionnent leur outillage (en pierre taillée en os et en bois) : on parle de Paléolithique (p.28)

     

                  2. Des hommes qui expriment leurs croyances par l’art :  l’exemple de la grotte Chauvet en Ardèche

    Dans la profondeur des grottes, les hommes dessinent, peignent ou gravent sur les parois. Ainsi, il  y a 36 000 ans, dans la grotte Chauvet en Ardèche, par exemple, les Homo Sapiens ont réalisé des peintures rupestres ou pariétales. Celles-ci nous informent que le climat  et la faune n’étaient pas les mêmes qu’aujourd’hui en Europe. Surtout, elles laissent à penser qu’ils avaient des croyances. Ils sculptent aussi des statuettes dans l’ivoire, l’os ou la pierre.                                                                                                             

     

           C. Aujourd’hui : une seule humanité que reste-t-il ?

     

    Grâce à la génétique, on sait aujourd’hui que tous les humains descendent du même ancêtre. Quelques soient nos différences physiques, nous sommes identiques génétiquement ce qui doit nous amener à accepter nos différences.

     

     

    II. « la révolution » néolithique et ses conséquences

     

    Depuis le début de l’humanité les hommes et les femmes ont vécu de la chasse, de la pêche et de la cueillette . La « révolution » néolithique marque un changement du mode de vie.

     

           A. Quand, comment et où est apparu le néolithique ? (FT 1) 

     

    Vers 10 000 avant J.-C, les hommes et les femmes commencent à récolter des graines dans la nature qu’ils sèment et qu’ils cultivent. Ils apprivoisent des animaux sauvages  et les élèvent. Les nomades chasseurs-cueilleurs du Paléolithique sont devenus des sédentaires-agriculteurs-éleveurs. C’est la » révolution » néolithique.

     

    Mieux nourries, les populations du Néolithique augmentent et se répandent dans le monde. Ce nouveau mode de vie apparaît d’abord au Proche-Orient puis sur tous les continents (voir FT 1). Il se diffuse pendant plusieurs millénaires entre – 10 000 et – 3 000.                        

     

           B Quel nouveau mode de vie ?

    Les hommes et les femmes du néolithique se fixent dans des villages. Ils deviennent sédentaires (p. 46). Cela nécessite plus d’espace et donc une modification du paysage : ils défrichent  (p. 46)les forêts grâce au perfectionnement de leurs outils (hache pierre polie). Ils modifient et maîtrisent également la nature par la sélection des animaux (élevage) et des plantes (céréales : maïs en Amérique) . Enfin, pour répondre à ces nouveaux besoins, ils inventent la poterie pour stocker ou cuire les aliments.           

     

     

     

    Conclusion : réponse à la question

     

    T1/3 CHAPITRE 2 : PREMIERS ETATS, PREMIÈRES ÉCRITURES

     

    Introduction : Où et Quand ? FT 1

    C’est dans la région du Proche-Orient qui s’étend essentiellement sur les régions situées à l’est de la Méditerranée (en Mésopotamie et en Egypte) que sont apparus les premiers Etats et les premières écritures vers 3000 avant J.-C. On parle alors de civilisations.

     

    Question : comment l’écriture est-elle née avec les premiers Etats ?

     

    I)  La naissance des premiers Etats

           A.)  L’exemple d’une des premières villes de l’Histoire en Mésopotamie : la cité d’Ur

     

    La cité d’Ur est apparue comme les autres cités-Etats à la fin de la Préhistoire et au début de l’Histoire un peu avant le IIIe millénaire avant J.-C. C’est en Mésopotamie que naissent les premières villes comme Ur. C’est un milieu favorable à l’homme car c’est une régions fertile (très productives) grâce à la présence de grands fleuves qui fournissent l’eau nécessaire à l’agriculture :  l’Euphrate et le Tigre (voir carte).            

     

    Conclusion et trace écrite : complétez la phrase ci-dessous

    L’étude du site d’Ur (FT2)  nous montre qu’il s’agissait il y 5000 ans d’une des premières villes les plus puissantes importantes car...

     

    La cité d’Ur devient puissante lorsqu’ un roi (Ur Nammu : 21ème siècle avant J.-C) décide de son organisation et rend son pouvoir héréditaire .

     Il a des pouvoirs importants  :

    -il gouverne selon la volonté des dieux

    -il rend la justice

    -il décide de faire la guerre ou la paix

    Son pouvoir s’exerce alors sur Ur mais aussi sur le reste de la Mésopotamie. On ne parle alors plus seulement de cité mais de cité-Etat (doc. 1 p.52 petit royaume organisé autour d’une ville et des champs aux alentours). De nombreuses cités-Etats comme Ur sont ainsi apparues le long du Tigre et de l’Euphrate au III eme millénaire avant J.C.

     

    B . )  En Egypte, des cités unifiées qui donnent naissance à un royaume

    En Egypte les villes se sont unies sous la domination d’un pharao vers

    3150 av.J.C.n, considéré comme un dieu. Elles forment un empire dirigé par un pharaon roi guerrier, bâtisseur (il se faisait construire des tombeaux géants, des pyramides comme sur le site Gizeh) et administrateur qui contrôle la riche vallée du Nil.           

     

    II. L’apparition de l’écriture : un besoin (FT3)

     

    L’invention de l’écriture cunéiforme par les Sumériens vers 3300 avant J.-C. marque le passage de la préhistoire à l’histoire. La  plus ancienne des écritures est donc l’écriture cunéiforme (p.60), un ensemble de signes géométriques qui apparaît en Mésopotamie au 3e millénaire avant J.-C. On écrit avec  un calame (roseau taillé) sur des tablettes d’argile molle qui durcissent au soleil.Au même moment, en Egypte, une autre écriture est inventée : les hiéroglyphes (p.60) sculptés dans la pierre ou inscrits sur des papyrus . L’écriture n’est maîtrisée à cette époque que par des spécialistes : les scribes. (p.62) qui travaillent pour ceux qui ont le pouvoir : les pharaons.

     

    Réponse à la question : comment l’écriture est-elle née avec les premiers Etats ?