• Cours 6 eme Mme Mexal

    AVERTISSEMENT
    Cours d'histoire (rouge) , géographie (vert), EMC (bleu) 

    Le contenu de la leçon sont souvent mis en ligne dans sa totalité , il y a donc un décalage avec l'avancée réelle pendant les cours.

    Rappel : le plan de la leçon et le vocabulaire sont à apprendre par coeur, le contenu de la leçon est à savoir restituer dans ses mots.

    Seul le contenu de la leçon (sans les sous-parties), les mots clés soulignés et dates ou textes repères en violet sont indiqués.

    FT=fiche de travail

     

     

     

    T1/1 CHAPITRE 1 : LES HOMMES DANS LA PRÉHISTOIRE

     

     

     

    Question : quelles évolutions le mode de vie des hommes a-t-il connu au cours de la Préhistoire ?

     

     

     

    I. L’apparition de l’humanité sur Terre : le Paléolithique

     

     

     

           A. La naissance du genre humain

     

     

     

    La terre est apparue il y a 4,5 milliards d’années. 

     

    On sait aujourd’hui que la lignée humaine débute il y a 7 millions d’années avec les hominidés .

     

    Au sein de ce groupe, une séparation a lieu entre  les paninés (chimpanzés, bonobos, orangs-outangs) et les homininés ou « homo » .

     

    Dans le groupe des « homo » c’est-à-dire des premiers êtres humains il y avait plusieurs espèces .

     

    La première espèce humaine, datée d’il y a 2,4 millions d’années est appelée » homo habilis » , « l’homme habile » car elle fabrique les premiers outils en pierre. Avec eux apparaît la Préhistoire (p. 28,  période très longue qui des débuts de l’humanité il y a environ 2,8 millions d’années et qui se termine vers 3 300 avant J.-C.

     

    .Mais l’homme d’aujourd’hui, » homo sapiens » n’apparaît que plusieurs millions d’années il y a 200 000 ans. ( fabrication d’outils, un cerveau au volume plus important)

     

     

     

    -espèce : groupe composé d’être vivants pouvant se reproduire ensemble 

     

    -hominidés : groupe de primates, mammifères, auquel appartient l’homme pouvant se tenir debout sur deux jambes de la famille des grands singes.

     

     

     

    Exercice 3 p.33

     

    Les premiers Hommes sont apparus il y a environ 2,4 millions d’années.

     

    Ils se différencient des préhumains parce-qu’ils marchent sur deux pieds, ont les mains au pouce opposé aux doigts, un langage 

     

     

     

                B le peuplement

     

               

     

    Grâce aux archéologues, on sait aujourd’hui de nos origines que :

     

    -nos ancêtres sont en apparus en Afrique de l’Est  que l’on appelle le « berceau de l’humanité »

     

    -puis que la Terre toute entière  s’est peuplée par des migrations il y a 150 000 ans. Poussé par des changements climatiques, l’’ »homo erectus » migre d’Afrique vers l’Europe et l’Asie. Mais c’est La dernière espèce humaine homo sapiens qui  peuple véritablement  la Terre entière de -200 000 à - 15 000.

     

                                                                                                                                                                  

     

           C. Des modes de vie de plus en plus élaborés

     

     

     

                  1. des chasseurs-cueilleurs nomades

     

     

     

    A partir des traces retrouvées comme à Pincevent au sud de Paris, on sait que les hommes du Paléolithique mènent une vie nomade dans des habitats temporaires sous des tentes .Ils changent de lieu de vie dès que les ressources de la nature diminuent. Ils pratiquent la chasse, la pêche et la cueillette. Ils vivent en groupe. La maîtrise du feu il y a 400 000 ans leur permet de survivre dans tous les milieux. Progressivement ils perfectionnent leur outillage (en pierre taillée en os et en bois) : on parle de Paléolithique (p.28)

     

     

     

                  2. Des hommes qui expriment leurs croyances par l’art :

     

                  l’exemple de la grotte Chauvet en Ardèche

     

     

     

    Dans la profondeur des grottes, les hommes dessinent, peignent ou gravent sur les parois. Ainsi, il  y a 36 000 ans, dans la grotte Chauvet en Ardèche, par exemple, les Homo Sapiens ont réalisé des peintures rupestres ou pariétales. Celles-ci nous informent que le climat  et la faune n’étaient pas les mêmes qu’aujourd’hui en Europe. Surtout, elles laissent à penser qu’ils avaient des croyances. Ils sculptent aussi des statuettes dans l’ivoire, l’os ou la pierre.                                                                                                      

     

     

     

           Grâce à la génétique, on sait aujourd’hui que tous les humains descendent du même ancêtre. Quelques soient nos différences physiques, nous sommes identiques génétiquement ce qui doit nous amener à accepter nos différences.

     

     

     

    II. Une période fondatrice de l’humanité: « la révolution » néolithique

     

     

     

    Depuis le début de l’humanité les hommes et les femmes ont vécu de la chasse, de la pêche et de la cueillette . La « révolution » néolithique marque un changement du mode de vie.

     

     

     

            A. Un changement important mais progressif (FT 1) 

     

     

     

    Vers 10 000 avant J.-C, les hommes et les femmes commencent à récolter des graines dans la nature qu’ils sèment et qu’ils cultivent. Ils apprivoisent des animaux sauvages  et les élèvent. Les nomades chasseurs-cueilleurs du Paléolithique sont devenus des sédentaires-agriculteurs-éleveurs. C’est la » révolution » néolithique.

     

    Mieux nourries, les populations du Néolithique augmentent et se répandent dans le monde. Ce nouveau mode de vie apparaît d’abord au Proche-Orient puis sur tous les continents (voir FT 1). Il se diffuse pendant plusieurs millénaires entre – 10 000 et – 3 000. C’est pourquoi l’on parle aussi d’ »évolution « néolithique  .                     

     

     

     

            B La naissance de nouvelles formes de sociétés

     

     

     

    Les hommes et les femmes du néolithique se fixent dans des villages. Ils deviennent sédentaires (p. 46). Cela nécessite plus d’espace et donc une modification du paysage : ils défrichent  (p. 46)les forêts grâce au perfectionnement de leurs outils (hache pierre polie). Ils modifient et maîtrisent également la nature par la sélection des animaux (élevage) et des plantes (céréales : maïs en Amérique) . Enfin, pour répondre à ces nouveaux besoins, ils inventent la poterie pour stocker ou cuire les aliments.          

     

     

     

    La « révolution » néolithique est une période fondatrice dans l’histoire de l’humanité car naissent de nouvelles formes de sociétés dont nous sommes héritiers. Mieux nourries les populations augmentent, commencent à s’organiser et à se hiérarchiser . Les inégalités et la violence augmentent : des privilégiés sont enterrés avec une profusion de richesses. La découverte et les fouilles d’alignements de pierres, de dolmens et de tumulus amène à penser que les Hommes du Néolithique ont pratiqué des religions polythéistes en lien avec la nature (ex : exemple les mégalithes p. 44)   

     

     

     

    Conclusion : réponse à la question

     

     

     

    CHAPITRE 1 : DEVENIR COLLÉGIEN

     

     

     

    Question : que signifie être collégien ?

     

     

     

    I La rentrée au collège (FT 1)

     

     

     

    La rentrée au collège s’accompagne et suscite de nombreuses émotions car il y a de nombreux changements (FT 1).

     

    On accroit ses connaissances et on apprend à devenir autonome et responsable. C’est ce qui permettra de développer les qualités nécessaires pour la poursuite des études et pour pouvoir agir comme adulte responsable/                                                                                                                                          

     

    autonome : être capable d’agir et de s’organiser par soi-même

     

    responsable : sur qui on peut compter

     

     

     

    II Apprendre à vivre ensemble 

     

     

     

             A. une communauté d’adultes pour encadrer (FT 2)

     

     

     

             B. dans le respect des autres: le règlement (FT 3) 

     

     

     

    Afin de bien vivre au collège, chacun doit vivre dans le respect des autres, c’est-à-dire sans faire de discriminations racistes, sexistes Les sanctions au collège servent dans un premier temps à punir l’élève qui a commis une infraction au règlement intérieur. Les sanctions rappellent également que les règles sont indispensables à la vie en collectivité. Elles permettent de mieux vivre ensemble, dans le respect d’autrui.

     

                                                                                                                                                 

     

    Le collège c’est l’apprentissage de la vie en collectivité.Cependant pour vivre ensemble, il faut respecter un certain nombre de règles.

     

     Le règlement intérieur (p. 337)s’appuie sur les textes fondamentaux de notre République (DDHC 1789, Constitution de la Vème République) fondés sur les valeurs de liberté, d’égalité, de respect et de refus de toute discrimination.

     

    Ainsi, au collège , il sert à organiser la vie de toutes les personnes travaillant et étudiant au collège. Il ne peut y avoir de droits si les devoirs ne sont pas respectés.                                                             

     

                                                                                             

     

             C. dans la tolérance : la charte de la laïcité (FT 4)

     

     

     

    Je dois respecter l’obligation de  laïcité (p.356) :elle est réaffirmée dans une charte figurant dans le carnet de liaison. Elle reprend  des valeurs importantes de la République comme la liberté, l’égalité et la fraternité qui règnent au collège.

     

    En garantissant la neutralité religieuse à l’école, elle permet ainsi d’assurer l’égalité entre les élèves et la vie en collectivité.

     

                                                                                                                     

     

    III S’engager 

     

     

     

             A.  le délégué, un élève engagé (FT 5)

     

                                                                                                    

     

             B.  Agir contre le harcèlement au collège

     

     

     

     On apprend ainsi à devenir citoyen en participant activement à la vie du collège en se faisant élire délégué des élèves ou en luttant contre le harcèlement (p. 353) .

     

    Le harcèlement est interdit et puni par le règlement intérieur du collège mais aussi par le code de l’éducation , par le code civil et même le code pénal. Pour lutter contre ce mal qui touche 10% des collégiens, il faut développer l’entraide, la solidarité et surtout parler, avertir un adulte.

     

     

     

                                                                                                                                                             

     

     

     

     

  •  





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique