• cours de 4 eme

    GRAND COMMERCE, TRAITE ET ESCLAVAGE AU XVIII eme s.

    Le XVIII eme  est une période où la puissance des Etats européens s’affirme, surtout dans le domaine économique et commercial.

    Comment l’Europe domine-t-elle économiquement le monde au XVIII eme siècle ?

    I/ Une Europe au cœur du commerce international.

    A/ Une Europe qui domine le commerce maritime.

    Au début du XVIII eme siècle, certains Etats d’Europe de l’Ouest possèdent de vastes empires coloniaux : ce sont le Royaume-Uni, la France, les Provinces-Unies, l’Espagne et le Portugal. Ils ont conquis des colonies et des comptoirs en Amérique, en Asie et sur les côtes africaines. Ils exportent ainsi de nombreux produits manufacturés et rapportent en Europe des produits tropicaux comme le tabac, le café, le cacao et le coton. Ce commerce international et maritime se concentre principalement dans l’Océan Atlantique et l’Océan Indien.

    B/ Un exemple de développement des ports atlantiques : La Rochelle. 

    Le port de La Rochelle devient au XVIIl eme siècle un des principaux ports français.

    Un tableau peint par J. Vernet en 1762 montre qu’il est au cœur du commerce colonial et d’une activité économique importante comme le prouvent la foule, les nombreux bateaux et les différents métiers représentés. Ce commerce  entraine le développement d’une bourgeoisie marchande dont la fortune se fait grâce à l’importation de produits coloniaux de plus en plus prisés dans le royaume.

     

    II/ L’essor de la Traite Négrière et l’économie de plantation.

    A/ Qu’est-ce que la Traite Négrière ?

    La Traite négrière donne naissance au Commerce Triangulaire dans l’Atlantique. Elle fournit la main d’œuvre nécessaire aux colonies d’Amérique. Des africains sont considérés comme des marchandises. Ils sont enlevés de leurs villages et revendus à des négociants européens. Transportés dans des navires négriers venus d’Europe, ils traversent l’Atlantique dans des conditions terribles. Ils sont ensuite vendus à des maîtres américains. Les négociants repartent ensuite sur l’Europe chargés de produits tropicaux. On estime que 8 à 15 millions d’africains ont ainsi été transportés en Amérique.

    B/ Comment travaillent les esclaves dans les plantations ?

    Les esclaves vivent en majorité sur une plantation dans des cases sommaires situées souvent au pied de la maison du maître. Ils travaillent dans les champs ou les mines principalement, de l’aurore à la nuit, menacés du fouet tout au long de la journée. Les travaux sont le plus souvent épuisants et dangereux. En 1685, Colbert fait rédiger un Code Noir dans les colonies françaises qui définit les droits et les devoirs des maîtres envers leurs esclaves. Mais il est peu respecté. Certains européens dénoncent les crimes esclavagistes et militent pour l’abolition de la Traite et de l’esclavage.

    Conclusion : Comment l’Europe domine-t-elle économiquement le monde au XVIII eme siècle ?

    _________________________________________________________

    MONDIALISATION ET URBANISATION DU MONDE

    Le monde a connu 3 grandes phases de mondialisation dans l’histoire : du XVI eme au XVIII eme s., au XIX eme s. et depuis 1950. Cette mondialisation a entrainé une urbanisation croissante du monde. Aujourd’hui 54% de la population mondiale vit en ville.

    Comment évoluent les espaces urbains dans le monde et comment sont-ils liés à la mondialisation?

    I/ Un monde de plus en plus urbanisé.

    A/ Une urbanisation diverse selon les continents.

    En Europe et en Amérique du Nord, l’urbanisation a débuté au XIX eme siècle. La population y est majoritairement urbaine (plus de 75%) et la croissance des villes désormais faible.

    A l’inverse, la croissance urbaine est très forte dans les pays en développement et émergents, liée à l’exode rural et à l’accroissement naturel important. C’est en Asie qu’on trouve aujourd’hui le plus grand nombre d’agglomérations. Aujourd’hui la majorité des mégapoles sont situées dans l’hémisphère Sud.

    B/ Des villes qui se développent différemment.

    Les villes ont de multiples fonctions (politiques, économiques, culturelles et commerciales). Elles possèdent des paysages variés. En Europe, les centres-villes comportent souvent des bâtiments historiques, ce qui n’est pas le cas des villes américaines organisées autour de CBD. Ce dernier modèle tend à se généraliser dans les pays sous-développés et émergents. Néanmoins, les périphéries de toutes les métropoles se caractérisent par l’étalement urbain.

    L’habitat oppose souvent des quartiers d’affaire aux quartiers résidentiels, et des quartiers aisés voire riches aux quartiers pauvres comme les ghettos américains, les favelas sud-américaines ou les bidonvilles d’Afrique et d’Asie. On parle de ségrégation socio-spatiale.

    Métropole : ville qui concentre des fonctions politiques, culturelles, économiques et financières.

    II/ Des villes qui évoluent selon leur intégration à la mondialisation.

    A/ Une ville intégrée à la mondialisation : Hong Kong

    La mondialisation s’accompagne d’un mouvement de concentration des activités et du pouvoir dans des mégalopoles dominantes comme Hong Kong en Asie. En effet, la ville concentre une certaine richesse, des espaces de commandement et de création et attire les investisseurs, étudiants et touristes du monde entier. Hong Kong est aussi connectée aux autres métropoles du monde par des réseaux de communication et de transport de plus en plus performants qui facilitent la circulation des flux de capitaux, de marchandises, de personnes ou d’information.

    B/ Une ville à l’écart de la mondialisation : Détroit.

    La ville de Detroit, autrefois prospère, connait un long déclin après avoir vu ses industries fermer les unes après les autres dans les années 1960. Concurrencées par les firmes étrangères, les entreprises automobiles américaines jusque-là puissantes comme Ford, ont fait faillite. Aujourd’hui la ville est constituée de friches industrielles tandis que des quartiers entiers de maisons sont abandonnés. L’ancienne métropole n’est plus raccordée au monde par ses activités économiques et s’enfonce dans la crise.

    C/ Des métropoles mondiales connectées entre elles.

    Les métropoles ne sont pas identiques. Elles sont souvent complémentaires et ont besoin les unes des autres : leurs liens sont prouvés par les flux qui les relient et constituent ce qu’on appelle la mondialisation.

    La mondialisation s’accompagne d’une concentration des activités et du pouvoir économique et financier dans des métropoles dominantes. On parle de métropolisation. Ces pôles urbains constituent les nœuds majeurs des échanges mondiaux et sont connectés entre eux par des réseaux de communication (internet) et de transports (aéroports, ports..) de plus en plus performants. Ensemble, ils forment ce qu’on appelle l’archipel des métropoles mondiales.

     

    Conclusion : Comment évoluent les espaces urbains dans le monde et comment sont-ils liés à la mondialisation? Rédaction par les élèves

    _______________________________________________________________________

    L’EUROPE DES LUMIERES

    Au XVIII eme siècle, accompagnant l’ouverture de l’Europe au monde, se développe un esprit scientifique et des Idées Nouvelles.

    Comment les idées des Lumières remettent-elles en cause les sociétés au XVIII eme siècle ?

    I/ Qui sont les philosophes et savants des Lumières ?

    A/  Voltaire, un philosophe des Lumières.

    Voltaire, comme d’autres penseurs de son époque,  utilise les méthodes scientifiques pour analyser les systèmes politiques, la religion ou les sociétés. Ses idées vont à l’encontre de la société d’ordre et des principes de la monarchie absolue. Il revendique davantage de liberté et plus d’égalité. Enfin, il condamne le fanatisme religieux  et l’intolérance. Comme les autres philosophes, il souhaite éclairer

    B/ Les Lumières remettent en cause la monarchie absolue.

    Les philosophes revendiquent l’usage de la Raison pour accéder au Bonheur. Ils revendiquent le respect des droits naturels, la souveraineté du peuple, et les valeurs comme la liberté et l’égalité. Ainsi,  Montesquieu préconise la séparation des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire pour gouverner plus justement. Des savants comme Lavoisier ou Buffon font des découvertes qui donnent à l’Homme des explications sur son univers et contredisent les croyance chrétienne d’un monde voulu par Dieu. Dès 1776, les idées des Lumières sont à l’origine de la proclamation d’indépendance des Etats-Unis d’Amérique jusque-là colonies anglaises. Peu à peu l’opinion publique est acquise aux Idées Nouvelles.

    II/Comment se sont diffusées les idées des Lumières ?

    En France, les idées des Lumières se diffusent par les livres, la presse. De même, de nombreux lieux se créent où s’échangent et se répandent les idées Nouvelles comme les cafés et les salons.

    Publiée de 1751 à 1772, l’Encyclopédie, dirigée par Diderot et d’Alembert, est un recueil de 28 volumes contenant des planches de dessins et des articles de philosophes et scientifiques. On y représente tous les savoirs du XVIII eme siècle, en espérant que les générations suivantes pourront ainsi plus facilement progresser. On y critique aussi le système de la monarchie absolue française et tout ce qui est couramment admis comme étant la volonté de Dieu, ce qui lui vaudra la censure royale en 1759, puis la condamnation du Pape. L’Encyclopédie va néanmoins se vendre dans toute l’Europe y diffusant les idées des Lumières.

    Conclusion : Comment les idées des Lumières remettent-elles en cause les sociétés au XVIII eme siècle ?

    Au XVIII eme siècle, des penseurs et des savants avancent des idées nouvelles, ou en réactualisent d’anciennes, qui vont à l’encontre de la société d’ordre et des principes de la monarchie absolue. Leurs critiques politiques et sociales, leurs découvertes qui se diffusent peu à peu, permettent une relecture du monde fondée sur l’expérience et la raison.